Bibliographie Ronsard, Aubigné, Montaigne [2014]

Les indications bibliographiques ci-dessous ont été initialement rassemblées pour un cours de L2 à l’Université Paris-Sorbonne nouvelle au second semestre 2013-2014 (« Littérature et Histoire – XVIe siècle. Une écriture à vif : témoigner des guerres de religion »). Les titres jugés prioritaires sont indiqués en gras. Chaque fois que c’est possible, un lien sur le titre de l’ouvrage ou de l’article pointe vers le texte mis, pour tout ou partie, en ligne.

Dernière mise à jour : 2 avril 2021
Plan de la page

Éditions au programme du cours de l’U. Paris-Sorbonne nouvelle

RONSARD Pierre de, Discours. Derniers vers, éd. Yvonne Bellenger, Paris, G.F., n° 316, 1979.
AUBIGNÉ Agrippa d’, Les Tragiques, éd. Frank Lestringant, Paris, Gallimard, coll. Poésie/ Gallimard, n° 286, 1994.
MONTAIGNE Michel de, Essais, éd. Alexandre Tarrête, Delphine Reguig-Naya et Emmanuel Naya, Paris, Folio classiques, vol. 3, n° 4895, 2009.


Pierre de Ronsard
  • Autres éditions de l’œuvre

RONSARD Pierre de, Œuvres complètes. Discours des Misères de ce Temps, éd. Paul Laumonier, t. XI, Paris, STFM, 2009 (1940).
RONSARD Pierre de, Discours des Misères de ce temps, éd. Malcolm Smith, Genève, Droz, 1979.
RONSARD, Discours des misères de ce temps, éd.Francis Higman, Paris, « Le Livre de Poche Classique », 1993.

  • Ronsard et les guerres de religion

*** Discours des Misères de ce temps, Poésie et guerre civile, dir. Pascal DEBAILLY et Jean VIGNES, Cahiers textuels, n° 33, 2009. [Voir en particulier l’article d’Emmanuel BURON].
*** Lectures de Ronsard. Discours des miseres de ce temps, dir. Émmanuel BURON et Julien GŒURY, Rennes, PUR, 2009. [Voir en particulier les articles de Luce ALBERT et de Bénédicte BOUDOU].
*** Ronsard poète militant, dir. Véronique DUCHÉ, PUF-CNED, 2009. [Voir en particulier les pages d’Isabelle GARNIER].
BARKER S. K., « D’une plume de fer sur un papier d’acier : faith, nationalism and war in the poetry of the first French War of Religion », International Journal of the Sociology of Language, n° 220, 2013, p. 151–171.
CARNEL Marc, « Guerre civile à la Renaissance : le un et le multiple », Mélanges de sciences religieuses, Lille, 2008, vol. 65, n° 2 p. 19-35.
FRISCH Andrea, « Les Discours de Pierre de Ronsard : une poétique de l’oubli ? », Sens et enjeux de la mémoire dans la société moderne : de la Renaissance au seuil du siècle classique, dir. Colette H. Winn, Revue Tangence, n° 87, été 2008, p. 47-61. [Peut nourrir la réflexion sur le rapport au temps de Ronsard].
GIACONE Franco, « Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné et les vaudois »Revue de l’histoire des religions, vol. 217, n° 1, « Les Vaudois », 2000, p. 179-196.
* LANGE Maurice, « Quelques sources probables des Discours de Ronsard« , Revue d’Histoire littéraire de la France, 1913, p. 789-816. [L’article analyse les emprunts de R. aux débats contemporains en matière politique et théologique. Il montre que R. s’inspire en particulier des textes de Michel de L’Hospital, mais que les intentions premières de cet « apôtre de la tolérance » sont considérablement transformées dans les Discours].

LEBÈGUE Raymond, « Pour un poil de bouc », Revue d’Histoire littéraire de la France, 81e Année, n° 3,  1981, p. 428-431. [Sur une variante du v. 127 de l’Élégie à Des Autels].
MARCHAL Bertrand, « De l’actualité au mythe dans les Discours de Ronsard », L’Information littéraire, 32e année, 1980, p. 208-210.

*** MÉNAGER Daniel, Ronsard, le Roi, le poète et les hommes, Genève, Droz, 1979. [Ouvrage primordial pour l’étude des œuvres de R. au programme. Voir en particulier les p. 167-274, consacrées d’une part à la question religieuse, d’autre part au « Combat des Discours »].
* MÉNAGER Daniel, « Le “silence” de 1560-1561 dans l’œuvre de Ronsard », Europe, n° 691-692, 1986, p. 48-54. [Cet article revient sur le « mythe » selon lequel R. serait intervenu dans le débat public dès les premiers troubles civils. Or, en 1560-61, R. est particulièrement silencieux. D. Ménager considère que ce silence est lié non pas tant à une indécision religieuse ou à une prudence toute politique qu’à une hésitation « à engager les poètes avec lui et singulièrement la Pléiade », au risque de mettre à mal leur sodalitas].
MÉNAGER Daniel, « L’ordre social et les états », Ronsard en son IVe centenaire, éd. Y. Bellenger, J. Céard, D. Ménager, M. Simonin, Genève, Droz, 1989, t. II, p. 211-219. [D. Ménager analyse l’emploi, plutôt vague au regard des usages de l’époque, que R. fait du terme d’Estat].
PINEAUX Jacques, La Polémique protestante contre Ronsard, Paris, STFM – Didier, 1973 (2 vol.).

PINEAUX Jacques, « Poésie et prophétisme : Ronsard et Théodore de Bèze dans la querelle des Discours« , Revue d’Histoire littéraire de la France, 78e année, n° 4, été 1978, p. 531-540. [Bref article aux affirmations parfois contestables mais intéressant qui renseigne sur le personnage de T. de Bèze et ses relations avec Ronsard. Pineaux développe notamment l’idée que R. envie la manière dont Bèze, contrairement à lui, a réussi à être « prophète en son temps »].
POUEY-MOUNOU Anne-Pascale, « Des prêches, des armes et des livres : la figure de Théodore de Bèze dans la polémique des Discours des misères de ce temps« , Writers in conflict in Sixteenth-Century France : essays in honour of Malcolm Quainton, éd. Elizabeth VINESTOCK et David FOSTER, Durham, Durham University, 2008, p.153-172.

POUEY-MOUNOU Anne-Pascale, L’imaginaire cosmologique de Ronsard, Genève, Droz, 2002.
* ROUGET François, « Ronsard et ses adversaires protestants : une relation parodique », Seizième Siècle, n° 2, 2006, p. 79-94. [À utiliser dans une perspective de contextualisation : F. Rouget s’intéresse en effet ici aux textes des protestants plus encore qu’aux Discours de Ronsard. Mais ses analyses sont éclairantes. Voir le compte-rendu de l’article ici].
SICARD Claire, « Ronsard, le parti pris de la fureur », Magazine littéraire, n°524, Ce que la littérature sait de la folie, octobre 2012, p. 56. [Bref article de vulgarisation].
SIMONIN Michel, « Ronsard, Claude Haton et Catherine de Médicis : un document inédit sur le Discours des Misères de ce temps« 
, Nouvelle Revue du XVIe Siècle, vol. 2, 1984, p. 55-67.

Retour en haut de la page


Agrippa d’Aubigné
  • Autres éditions de l’œuvre

AUBIGNÉ Agrippa d’, Les Tragiques, éd. Jacques Bailbé, Paris, GF-Flammarion, 1968.
AUBIGNÉ Agrippa d’, Les Tragiques, éd. Jean-Raymond Fanlo, Paris, Champion, 1995.

  • Biographie

LAZARD Madeleine, Agrippa d’Aubigné, Paris, Fayard, 1998.

  • Sur Les Tragiques

Agrippa d’Aubigné, revue Europe, 54e année, n° 563, mars 1976.
*** Entre Clio et Melpomène. Les fictions de l’histoire chez Agrippa d’Aubigné, éd. Olivier POT, Paris, Classiques Garnier, 2010.
Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné, éd. Marie-Madeleine FRAGONARD et Madeleine LAZARD, Paris, Champion, coll. Unichamps n°24, (1990) 2011.
Poétiques d’Aubigné, actes du colloque de Genève des 13-14 mai 1996, dir. Olivier POT, Genève, Droz, 1999.
BANDERIER Gilles, « « Vox clamantis in deserto ». Aubigné et le thème du désert », Le désert, un espace paradoxal, Actes du colloque de l’Université de Metz, 13-15 septembre 2001, éd. Gérard NAUROY, Pierre HALEN, Anne SPICA, Berne, P. Lang, 2003, p. 251-266.
BERNARD Mathilde, « Un combat hors du temps : le présent distordu d’Agrippa d’Aubigné », Littératures classiques, 78, 2012, p. 197-210.
CONACHER Agnès, « Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné : les qualités d’un témoignage ou écho d’une histoire qui est arrivée et d’une histoire qui aurait pu être », French Studies, 57/1, 2003, p. 11-25.
DUCHESNE Carole, « Théodore Agrippa d’Aubigné charmé par les voix du mythos« , Renaissance et Réforme, XXVIII, n° 4, 1992, p. 41-48.
FANLO Jean-Raymond, « Catherine de Médicis, monstre femelle. Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques, Livre I », Le « monstre » humain. Imaginaire et société, dir. Régis BERTRAND et Anne CAROL, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 2005, p. 169-177.
FANLO Jean-Raymond, « Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné : un titre et sa portée », Études françaises, n° 44, 2008, p. 107-118.
FANLO Jean-Raymond Fanlo, « Agrippa d’Aubigné, écrivain de la corruption »Études de lettres, n° 3-4 | Représenter la corruption à l’âge baroque (1580-1660) 2015.
FEBVRE Lucien, « Au temps des guerres de religion : En lisant d’Aubigné », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 7e Année, n° 2, 1952, p. 229-233.
FORSYTH C. Elliott, La justice de Dieu. Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné et la Réforme protestante en France au XVIe siècle, Paris, Champion, 2005.
FRAGONARD Marie-Madeleine, La pensée religieuse d’Agrippa d’Aubigné et son expression, Paris, Champion, 2004.
FRAGONARD Marie-Madeleine, « Aubigné : éclaircissements marginaux et obscurités fondamentales », dir. Philippe Desan, Cahiers Parisiens/Parisian Notebooks, 4, The University of Chicago, Center in Paris, 2008, p. 601-613.
GARNIER-MATHEZ Isabelle, « De la connivence évangélique au slogan théologique : seul, seulle, seulement dans Les Tragiques« , Albineana 20, 2008, p. 37-58.
GARNIER-MATHEZ Isabelle, « « Le vray departement des contraires raisons » : stratégies polémiques comparées dans l’œuvre d’Agrippa d’Aubigné », Polémique en tous genres, éd. Pierre SERVET et Marie-Hélène SERVET, Cahiers du GADGES, n° 7, 2009, p. 97-119.
JEANNERET Michel, « Les styles d’Agrippa d’Aubigné », Studi francesi, n° 32, 1967, p. 247-257.
LEGRAND Marie-Dominique, « « Païsages » et « volages » à la rime : réflexion et propositions sur les vers 943-944 de « Princes », Livre II des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné (Pons 1552-Genève 1630) », Promenades et souvenirs. Mélanges Gabrielle Chamarat, éd. Guy BARTHÉLEMY et Jean-Louis CABANÈS, Littérales, Hors Série, Université Paris Ouest-Nanterre La Défense, 2009, p. 11-25.
LESTRINGANT Frank, « Apocalyptique, tragédie et épopée : l’exemple des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné », Les genres littéraires émergents, éd. Jean-Marie SEILLAN, Paris/Budapest/Turin, L’Harmattan, 2005, p. 59-80.
LESTRINGANT Frank (avec la collaboration de Jean-Charles MONFERRAN), Lire Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné, Paris, Classiques Garnier, coll. Études et essais sur la Renaissance, n° 102, 2013.
LESTRINGANT Frank, L’architecture des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné, Rouen, PURH, 2013.
MATHIEU-CASTELLANI Gisèle, « “Ce foudre rougissant acéré de fureur : l’écriture de la « passion partisane » chez Aubigné », Writers in conflict in Sixteenth-Century France : essays in honour of Malcolm Quainton, éd. Elizabeth VINESTOCK et David FOSTER, Durham, Durham University, 2008, p. 173-192.
MÉNIEL Bruno, « Mémoires privés et histoire publique à Renaissance. Les cas de Guichardin et d’Aubigné », Écritures de l’histoire (XIVe-XVIe siècle), éd. Danièle BOHLER et Catherine MAGNIEN-SIMONIN, Genève, Droz, 2005, p. 285-302.
MILLET Olivier, « Herméneutique et poétique de l’identification des Huguenots aux figures de l’Ancien Testament. La Bible chez les auteurs protestants de langue française du XVIe siècle », De la Bible à la littérature, Religions en perspective n° 15, éd. Jean-Christophe ATTIAS et Pierre GISEL, Genève, Labor et Fides, 2003, p. 117-133.

Retour en haut de la page


Michel de Montaigne

Autre bibliographie.

Des signes au sens : lectures du livre III des Essais. Journées d’Etudes du Centre Montaigne de Bordeaux (14-15 novembre 2002), éd. Françoise ARGOD-DUTARD, Paris, Champion, 2003.
“Dieu à nostre commerce et société” : Montaigne et la théologie, éd. Philippe DESAN, Genève, Droz, 2008.
Montaigne et l’Histoire, textes réunis par Claude-Gilbert DUBOIS, Paris, Klincksieck, 1991.
Montaigne et Henri IV (1595-1995), actes du colloque international de 1995, textes réunis par Claude-Gilbert DUBOIS, Biarritz, J & D édition, 1996.
Montaigne politique, éd. Philippe DESAN, Champion, Paris, 2006.
Montaigne : scepticisme, métaphysique, théologie, éd. Vincent CARRAUD et Jean-Luc MARION, Presses Universitaires de France, Paris, 2004.
ALLARD Gérard, « Montaigne et La Boétie : révolution, réforme et statu quo« , Aequitas, aequalitas, auctoritas, dir. Danièle LETOCHA, Paris, Vrin, 1992, p. 204-215. (repris dans La Boétie et Montaigne sur les liens humains, Sainte-Foy (Quebec), Le Griffon d’argile, 1994, p. 195-206).
AULOTTE Robert, Montaigne : « Essais », Paris, Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? », 1988. Introduction à Montaigne, simple mais informée.
BERNS Thomas, Violence de la loi à la Renaissance. L’originaire du politique chez Machiavel et Montaigne, Paris, KIME, 2000.

BIPPUS Hans-Peter, In der Theologie nicht bewandert? Montaigne und die Theologie, Tübingen/Basel, Francke Verlag, 2000.
BOUDOU Bénédicte, Montaigne et les animaux, Paris, Léo Scheer, Coll. Anima, 2016.
BROWN Frieda, Religious and political conservatism in the Essais of Montaigne, Geneve, Droz (Travaux d’humanisme et Renaissance), 1963.
BUSSON Henri, Littérature et théologie. Montaigne, Bossuet, La Fontaine, Prévost, Paris, Presses Universitaires de France, 1962.
CROQUETTE Bernard, Étude du Livre III des Essais de Montaigne, Paris, Champion, 1985.
DAUVOIS Nathalie, Prose et poésie dans les Essais de Montaigne, Paris, Champion, 1997.
DESAN Philippe, « De l’opinion chez Montaigne », Studi di Letteratura Francese. Rivista Europea, 28, 2003, p. 17-26.
DESAN Philippe, Montaigne. Une biographie politique, Paris, Odile Jacob, 2014.
DESGRANGES Guy, « Montaigne et l’histoire », The French Review, vol. 23, n° 5, 1950, p. 371-377.
DUBOIS Claude-Gilbert, Essais sur Montaigne. La régulation de l’imaginaire. Éthique et politique, Caen, Editions Paradigme, 1992.
FEYTAUD Jacques de,  » ‘Saint Barthélémy!’ ou le ‘silence’ de Montaigne », numéro spécial d’Eidôlon, mai 1993.
FONTANA Biancamaria, Montaigne en politique, traduit de l’anglais par Françoise Stonborough, Marseille, Agone, 2013.
GIERCZYNSKI Zbigniew, « Le fidéisme apparent de Montaigne et les artifices des Essais », Kwartalnik Neofilologiczny, 16, 1969, p. 137-163.
GOYET Francis, « La notion éthique d’habitude dans les Essais : articuler l’art et la nature »,  MLN, vol. 118 no. 4, 2003, p. 1070-1091. Project MUSE (communication prononcée lors des Journées d’Agrégation en Ligne 2002-2003).
JANSSEN H., Montaigne fidéiste, Nijmegen/Utrecht, 1930.
JOUANNA Arlette, « Montaigne et la noblesse », Les Écrivains du Sud Ouest et la politique, Presses universitaires de Bordeaux, Bordeaux, p. 113-123.
JOUKOVSKY Françoise, “Qui parle dans le livre III des Essais ?”, Revue d’Histoire Littéraire de la France, 88, nº 5, 1988, p. 813-827.
LESTRINGANT Frank, « Quelques réflexions à propos du chapitre III, 9 des Essais, “De la Vanité de Montaigne »Études Épistémè [En ligne], 22 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2012.
LÉVI-STRAUSS Claude, De Montaigne à Montaigne, Paris, EHESS, 2016.
MASKELL D., « Montaigne médiateur entre Navarre et Guise », B.H.R., 1979, tome LX, p. 85.
NAKAM Géralde, « Montaigne témoin de son temps à travers Les Essais« , Bulletin de l’Association d’étude sur l’humanisme, la réforme et la renaissance, vol. 12, n° 1, 1980, p. 55-59.
*** NAKAM Géralde, Montaigne et son temps, les événements et les Essais, Paris, Gallimard, 1993 (Nizet, 1982).
*** NAKAM Géralde, Les Essais de Montaigne. Miroir et procès de leur temps. Témoignage historique et création littéraire, Paris, Champion, 2001 (Nizet, 1984).
NAYA Emmanuel, « L’éthique sceptique des Essais de Montaigne », communication prononcée lors des Journées d’Agrégation en Ligne 2002-2003.
PÉRIGOT Béatrice, « Le politique chez Montaigne : entre nominalisme et morale », communication prononcée lors des Journées d’Agrégation en Ligne 2002-2003.
PÉROUSE, G.-A., « Du prince ‘naturel’ au prince idéal. Images du souverain dans les Essais de Montaigne », L’Image du souverain dans les lettres françaises des guerres de Religion à la révocation de l’édit de Nantes, Klincksieck, Paris, 1985, p. 89-100.
POUILLOUX  Jean-Yves et ARGOD-DUTARD Françoise, Montaigne. Essais, livre III : Analyse littéraire et étude de la langue, Paris, Armand Colin, 2002.
RIEU Josiane, « Les résonances ignatiennes de la « pure indifférence » chez Montaigne », paru dans Loxias, 55 (déc. 2016)., mis en ligne le 08 décembre 2016 (communication prononcée lors des Journées d’Agrégation en Ligne 2002-2003).
TOURNON André et LE FLANCHEC Vân Dung, Essais de Montaigne, Livre III, Paris, Atlande, Clefs concours, 2002.
VIGNES Jean, « L’exercice, l’épreuve et l’expérience. Essai et essayer dans le Livre III des Essais »Cahiers Textuels, n° 26, 2003, p. 9-26.
VOIZARD Eugène, « Les relations de Montaigne avec la cour »Revue d’Histoire littéraire de la France, 1894, p. 445-450.

Retour en haut de la page


Études générales et transversales
  • Perspectives littéraires

Ronsard et Montaigne : écrivains engagés ?, études réunies par Michel DASSONVILLE, Lexington, Kentucky, French Forum, 1989.
BROWN Frieda, « Interrelations between the political ideas of Ronsard and Montaigne », French Studies, 1965, tome 56, p. 241-247.
CHARBONNIER F. (Abbé), La Poésie française et les guerres de religion (1560-1574). Étude historique et littéraire sur la poésie militante depuis la conjuration d’Amboise jusqu’à la mort de Charles IX, Genève, Slatkine Reprints, 1970 (Paris, 1920).
DAUVOIS Nathalie, Mnémosyne, Paris, Honoré Champion, 1992.
FRAGONARD Marie-Madeleine, MILLET Olivier et WANEGFFELEN Thierry, « Les querelles de Dieu – XVIe siècle », Histoire de la France littéraire. Naissances, Renaissances (Moyen Âge – XVIe siècle), dir. Frank LESTRINGANT et Michel ZINK, Paris, PUF, 2006, p. 472-500.
JONAS Ilona Sz., « Le déchaînement de la violence et ses répercussions littéraires », L’époque de la Renaissance. Crises et essors nouveaux : 1560-1610, dir. Tibor Klaniczay, Eva Kushner et Paul Chavy, Amsterdam, John Benjamins Publishing, 2000, p. 37-60.
LEBÈGUE Raymond, « Le “cuyder avant Montaigne et dans Les Essais« , Cahiers de l’Association internationale des études françaises, n°14, 1962, p. 275-284.
LESTRINGANT Frank, « Deux chrétiens face au stoïcisme : Montaigne et d’Aubigné », Stoïcisme et christianisme à la Renaissance, Cahiers V.-L. Saulnier, n° 23, 2006, p. 9-16.
NAKAM Géralde, « De l’innocence du Nouveau Monde à la Réforme persécutée : la double expérience de Jean de Léry et son écho dans les Essais et dans les Tragiques », Chemins de la Renaissance, Paris, Champion, 2005, p. 115-126.
RIGOLOT François, « Trois “mises en scène” littéraires du politique : Ronsard, Aubigné, Montaigne », Spielwelten, Performanz und Inszenierung in der Renaissance, dir. Klaus W. HEMPFER et Helmut PFEIFFER, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2002, p. 147-156.

  • Perspectives historiques

L’édit de Nantes et ses antécédents (1562-1598) : [Éd. en ligne des principaux édits de pacification, école des Chartes, dir. B. BARBICHE] http://elec.enc.sorbonne.fr/editsdepacification/.
Les guerres de religion, Magazine Histoire, n° 17, reprise du n° 25.

Médialité et interprétation contemporaine des premières guerres de religion, dir. Gabriele HAUG-MORITZ et Lothar SCHILLING, Münich (Oldenburg), Berlin, München, Boston, De Gruyter Oldenbourg, 2014.
CARPI Olivia, Les Guerres de religion (1559-1598). Un conflit franco-français, Paris, Ellipses, coll. Biographies et mythes historiques, 2012.
CHRISTIN Olivier, Confesser sa foi. Conflits confessionnels et identités religieuses dans l’Europe moderne (XVIe-XVIIe siècles), Seyssel, Champ Vallon, 2009.
CONSTANT Jean-Marie, La Ligue, Paris, Fayard, 1996.
CROUZET Denis, Dieu en ses royaumes. Une histoire des guerres de Religion, Seyssel, Champ Vallon, 2008.
CROUZET Denis, La Nuit de la Saint-Barthélemy. Un rêve perdu de la Renaissance, Paris, Fayard / Pluriel, 2012.
*** JOUANNA Arlette et alii, Histoire et dictionnaire des guerres de religion, Paris, Bouquins, 1998. [Outil de travail très utile].
EL KENZ David, « La civilisation des mœurs et les guerres de Religion : un seuil de tolérance aux massacres », Le massacre, objet d’histoire, éd. David EL KENZ, Paris, Gallimard, « Folio Histoire », 2005, p. 183-197. [L’article réfléchit à la manière dont l’expression d’une extrême violence s’articule à l’idéal éthique renaissant].
EL KENZ David, « La naissance de la tolérance au XVIe siècle : l’“invention du massacre« , Actes du colloque Tolérance et différence, Presov, Slovaquie, septembre 2006, revue numérique Sens public, 2006.

EL KENZ David, « Le “massacre est-il né aux guerres de Religion ? », Les massacres aux temps des Révolutions, Revue en ligne La Révolution française, Cahiers de l’Institut d’Histoire de la Révolution française, n° 3, 2011.
LE ROUX Nicolas, Un régicide au nom de Dieu. L’assassinat d’Henri III, Paris, Gallimard – nrf, 2006.
WANEGFFELEN Thierry, Ni Rome ni Genève. Des fidèles entre deux chaires en France au XVIe siècle, Paris, Champion, 1997.
WANEGFFELEN Thierry, « La difficile identité des protestants français entre Réforme et Révocation », Identités, appartenances, revendications identitaires, Paris, 2005, p. 13-24.

Retour en haut de la page

Pour citer cet article : Claire Sicard, "Bibliographie Ronsard, Aubigné, Montaigne [2014]," Le Marquetis de Claire Sicard, 4 avril 2021, https://clairesicard.hypotheses.org/409, article consulté le 16 octobre 2021.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS).


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search