Secrétaires écrivains en France (XVIe-XVIIe siècles)

Secrétaires écrivains en France (XVIe-XVIIe siècle), dir. Delphine Amstutz, Paul-Victor Desarbres, Nicolas Schapira et Claire Sicard, Cahiers Saulnier, n°40, 2023.

Parution : 12 avril 2023


Aux XVIe et XVIIe siècles, le secrétaire, compris en général comme domestique spécialiste de l’écrit, parfois familier des arcanes du pouvoir, est incontournable. Le mot apparaît d’ailleurs fréquemment sur les pages de titre. Au sommet de l’appareil administratif se trouve la charge, plus rare et enviée, de “secrétaire du roi”. Ce livre conjugue les points de vue historique et littéraire pour apprécier les recoupements et les contradictions entre titre, métier ou carrière de secrétaire et d’écrivain en France. Il met en évidence les marges de liberté qui subsistent dans cette position sociale subalterne, en explore la symbolique et contribue à dessiner une histoire des écrivains dans l’ombre.


Table des matières

Delphine Amstutz et Paul-Victor Desarbres avec la collaboration de Claire Sicard, Introduction, p. 7-16.

Première partie. Formes de l’écriture déléguée
  • Claire Sicard, ““Que ce froid moleste et indigne / Ne gele les nez et la vigne”. Saint-Gelais dans le secret d’un badinage”, p. 19-40.
  • Jean Balsamo, ““Celuy de ses gens, qui luy servoit à escrire, un papier journal”. Le Journal du voyage de Montaigne et l’autorité discrète du secrétaire”, p. 41-53.
  • Maxim Boyko, “Hommes de main plutôt qu’hommes de plume. Les secrétaires de Richelieu : des scribes et des intimes dans l’ombre du cardinal”, p. 55-70.
Deuxième partie. Libertés de manœuvre
  • Adeline Lionetto, “Les secrétaires, petites mains de la fête de cour ? Des auteurs festifs oubliés”, p. 73-87.
  • Cristina Panzera, “Heurs et malheurs du secrétaire : Estienne Du Tronchet au miroir de Bernardo Tasso”, p. 89-110.
  • Max Engammare, “Deux secrétaires écrivains de Calvin : le peu fidèle François Bauduin et le moins fidèle Nicolas Des Gallars”, p. 111-124.
  • Jean-Pierre Cavaillé, “Louis Machon, une carrière de secrétaire et d’homme de lettres brisée”, p. 125-140.
Troisième partie. Images du secrétaire
  • Nina Mueggler, “Les secrétaires dans l’arène : la querelle Marot-Sagon”, p. 143-157.
  • Paul-Victor Desarbres, “Le secrétaire et L’Encyclie : Guy Le Fèvre de La Boderie “secrétaire”, entre Ronsard et Vigenère”, p. 159-177.
Quatrième partie. Carrières de secrétaires et carrière de plume
  • Damien Fontvieille, “Les secrétaires d’État et les cercles littéraires à la Renaissance. Secrétaires humanistes et/ou professionnels du politique ?”, p. 181-199.
  • Adrienne Petit, “Itinéraire d’un secrétaire transfuge : “L’éloquent Nervèze” de la Ligue aux Bourbons”, p. 200-217.
  • Gábor Förköli, “Compétence d’auteur et accès aux secrets. Jean de Silhon comme secrétaire”, p. 219-233.
  • Delphine Amstutz, “Être ou ne pas être secrétaire au XVIIe siècle. Les parcours croisés de Jean-Louis Guez de Balzac et de Guillaume Girard”, p. 235-252.

Nicolas Schapira, Conclusion, p. 253-259.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Claire Sicard (13 mars 2023). Secrétaires écrivains en France (XVIe-XVIIe siècles). Le Marquetis de Claire Sicard. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mv34


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search